Singer Reimagined est heureux de vous faire découvrir le cœur commun à toutes les pièces de sa collection Singer Track1 : L’AgenGraphe 6361.

Nous vous ouvrons les portes de la manufacture AGENHOR où nos mouvements sont développés et notre collection de chronographes assemblée. Nous vous dévoilons son mouvement pour y découvrir ses différents composants et leur fonction.

S’améliorer. Repousser les limites. Casser les codes. Sortir des sentiers battus et poursuivre  l’excellence. Tels sont les fondements de la philosophie Singer.

 

De l’imagination née la création. Du rêve né le projet.

Le chronographe est à ce jour la complication horlogère la plus prisée et la plus utile.

Cette utilité n’est guère exploitée si elle n’est pas facilement accessible et lisible.

En effet, depuis sa création par Louis Moinet en 1816, peu de modifications ont été apportées au chronographe. Pour Singer Reimagined, le point de départ a été d’imaginer une lisibilité plus intuitive et instantanée.

10 ans ont été nécessaires au développement de l’AgenGraphe, autant dire qu’il est extrêmement difficile de les résumer en un seul article.

L’AgenGraphe est une prouesse technologique et mécanique dont chaque détail est doté d’une élégance extrême.

Nonobstant son mouvement automatique, vous ne verrez jamais de masse oscillante au dos de votre Singer Track1. Lors de sa conception, nous avons décidé de révéler toute la beauté et la complexité mécanique du mouvement en plaçant le rotor sous le cadran dégageant ainsi la vue sur le calibre. Ce choix inédit, courageux et novateur reflète entièrement l’esprit Singer.

Il vous suffit de tourner nos gardes-temps pour en apprécier la noblesse du travail, et l’harmonie des 477 composants, finis et assemblés avec le soin de nos horlogers pour déclencher, à première vue, un effet de surprise et d’admiration.

Si vous possedez une Singer Track1 vous serez ravi de découvrir et comprendre comment votre mouvement fonctionne. Si vous êtes un passionné d’horlogerie ce qui suit vous fera surement frémir de plaisir.

Il est important de comprendre l’utilité d’un chronographe avant d’en déchiffrer le fonctionnement.

Le chronographe est l’outil horloger qui permet la mesure du temps écoulé.

Depuis son invention, nous avons eu l’habitude de chercher et interpréter ses données.

Sur les chronographes classiques l’information est délivrée de la manière suivante :

Un cadran principal pour l’heure civile, et des sous cadrans – plus ou moins visibles – pour indiquer le temps écoulé. Tout cela prête parfois à confusion.

De cette problématique, vient la réflexion sur un système de lecture capable d’éliminer toute confusion. Nous avons donc transposé la manière de lire l’heure civile sur un chronographe en invertissant les fonctions.

De manière plus simple, nous avons repris les codes de lecture de l’heure civile et l’avons adapté à la fonction chronographe.  Le cadran principal habituellement utilisé pour l’heure du jour a été transformé en chronographe central où trois aiguilles indiquent la mesure du temps écoulé. La lecture se fait comme sur une montre normale sur une même échelle. Les trois aiguilles secondes, minutes et heures pointent sur une échelle de 60. La lecture en devient simple et intuitive.

La volonté initiale de Marco Borraccino – CEO et Designer de la marque – a été d’éliminer toutes interférences quant à la lecture du chronographe et de dédier le centre de la montre à la mesure du temps écoulé. De cette réflexion nait aussi l’idée de placer l’heure civile en périphérie du cadran central. De cette manière, les deux fonctions sont séparées, l’information devient ainsi accessible et intuitive.

Un seul grand compteur central pour le chronographe et des « anneaux tournants » pour  l’heure civile.

Pour se faire, il a été primordial de révolutionner de manière drastique l’architecture traditionnelle d’un chronographe. Historiquement dans l’horlogerie on trouve des chronographes modulaires ou intégrés. Pour les premiers on applique un module chorographique sur un mouvement existant, ceci étant le modèle le plus répandu. Les chronographes intégrés, quant à eux, sont des mouvements plus élaborés, où la fonction du calibre et son architecture sont conçus comme un seul ensemble.

Chez Singer en collaboration avec Agenhor, la construction du mouvement  est faite de manière totalement innovante. Il s’agit d’un chronographe intégré composé de 6 modules: Le mouvement annulaire, le cœur, l’embrayage, les commandes, le module automatique et le module de masse oscillante.

AGENGRAPHE 6361

477 composants, deux barillets et 67 rubis œuvrent ensemble pour alimenter le cœur de l’AgenGraphe 6361.

LE MOUVEMENT ANNULAIRE

Un mouvement annulaire – breveté et déposé par AGENHOR- a été donc construit de manière à laisser un centre vide pour y installer le cœur du chronographe.

Mouvement Annulaire

Ce mouvement annulaire fonctionne en permanence pour indiquer l’heure civile et alimenter le cœur lorsque le chronographe est en fonction.

LE COEUR

Agenhor AgenGraphe
Le coeur du chronographe

Le cœur situé au centre du mouvement annulaire va, quant à lui, mesurer le temps écoulé. Trois aiguilles, celles des secondes, des minutes et des heures vont pointer sur un même et unique cadran.

Il est ici, primordial de souligner la différence entre un mouvement chronographe traditionnel et un AgenGraphe.

Sur un chronographe traditionnel nous retrouvons un système de roue qui fait passer les minutes et les heures grâce à un doigt ce qui implique  un risque d’erreur de lecture . Au moment du passage des minutes, le doigt des secondes entraine sur une courte durée la roue des minutes, ce qui provoque un déplacement de l’aiguille des minutes avant que l’aiguille des secondes n’ai fini son tour. Sur une Singer Track1, le passage des minutes ainsi que celui des heures se fait grâce à des systèmes de cames escargot. Ceci permet un passage instantané des minutes et des heures sans risques d’erreur de lecture.

Plus simplement et de manière technique, la chute du secteur provoque le passage des aiguilles des minutes et des heures, instantanément.

module chronographe
La Roue Dentée
Came Escargot
La Came Escargot

L’EMBRAYAGE

L’embrayage représente le lien entre le mouvement annulaire et le cœur.

L’AgenClutch situé entre le mouvement annulaire et le cœur, est un dispositif d’embrayage sans dents qui évite le chevrotement de l’aiguille des secondes avec une très faible prise d’énergie sur le mouvement. Sa fonction est de lier la roue de secondes du mouvement au cœur du chronographe.

L'Embrayage
AgenClutch

 

LES COMMANDES

Le module de commandes se compose de plusieurs leviers et bascules ainsi que d’une roue à colonne.

Le poussoir Start/Stop provoque la rotation de la roue à colonne. Celle-ci a pour fonction de commander la bascule de frein et l’embrayage.

En d’autres termes, en appuyant sur le poussoir « Start/Stop » la roue à colonne déclenche l’embrayage qui se lie au cœur et libère le frein – Fonction Start. Au contraire – Fonction « Stop » l’embrayage se détache du cœur et le frein entre en fonction.

A gauche du boitier, se situe la commande « de remise à zéro ». Uniquement lorsque le chronographe est en arrêt, la remise à zéro se fait en libérant le frein et en actionnant immédiatement la goupille de remise à zéro du cœur. Toutes les aiguilles pointent alors vers le haut à 60.

LE MODULE AUTOMATIQUE

Il s’agit du lien entre la masse oscillante et le rochet (roue servant à remonter la montre). Quand la masse oscillante – qui se trouve entre le cadran et le mouvement – tourne, elle entraine le module automatique quel que soit le sens dans lequel cette dernière tourne. C’est le rôle du Magic Lever de transformer ces deux sens de rotation en un seul, permettant ainsi au rochet de ne tourner que dans un seul sens, celui du remontage de la montre.

MAGIC LEVER
Le Magic Lever

AFFICHAGES DES DISQUES

Jante Fuchs
La Jante Fuchs
London Edition
Jante Fuchs

 

Un disque pour les minutes reprenant le design des jantes Fuchs est assemblé avec la chaussée à la place de l’aiguille des minutes

Un train de renvoi transmet le mouvement depuis la roue des heures jusqu’à la couronne des heures (en jaune sur l’image) qui possède une denture intérieure et effectuant un tour en 12h

L’harmonie qui rythme ces différents modules en souligne l’efficacité. Cette innovation horlogère peut être décrite ou montrée en image mais elle n’est réellement perçue que lorsqu’elle est portée au poignet.

On ne peut pas expliquer une Singer Track1, elle doit être vécue… comme une expérience!